Reporting réseau

Le Reporting réseau constitue la 3ème brique fonctionnelle de SmartReport. Elle fournit des outils d’analyse et de reporting simples, dont le but est d’utiliser les informations présentes dans les modules de gestion de performances et d’incidents. Les objectifs sont de

  • Mesurer les niveaux de service et anticiper sur les évolutions
  • Optimiser et rentabiliser les investissements informatiques

Les fonctions de reporting réseau regroupe des fonctionnalités distinctes.


Base de données et archivage avec RRD

Le stockage et l’archivage des indicateurs de performance sont réalisés par la base de données Opensource RRD (http://oss.oetiker.ch/rrdtool/) conçue pour l’archivage d’indicateurs évoluant dans le temps. La méthode utilisée par RRD est un stockage cyclique perpétuel, le volume des données enregistrées ne change pas, pas plus que la taille de la base, ce qui la rend particulièrement performante, y compris pour des durées d’historisation de plusieurs années.

Les indicateurs sont consolidés sur leurs valeurs moyenne, minimum et maximum sur une période donnée. La précision de la donnée évolue en fonction de son âge (par exemple : précision de 5 minutes sur les 2 derniers jours, puis de 30 minutes sur les 2 dernières semaines, etc …).


Tableau de bord

Pour vos besoins de reporting, SmartReport produit un tableau de bord pour chaque équipement de votre réseau, présentant la disponibilité globale d’un équipement sur une période donnée, à partir de la disponibilité de chacun des services qu’il fournit.

Un tableau de bord basé sur la disponibilité de l’ensemble des services pris en supervision est également produit. Les données sont présentées sous la forme de diagrammes circulaires (camemberts) ou en tableaux.

Diagrammes de disponibilité des équipements et des services supervisés


Rapports personnalisés

Afin de regrouper au sein d’une même vue les indicateurs et les tableaux de bord pertinents pour votre infrastructure ou votre réseau, SmartReport permet la création de rapports personnalisés groupant les indicateurs et les diagrammes de votre choix. L’intérêt est de voir facilement et immédiatement les évolutions respectives de ces indicateurs les uns par rapports aux autres, et éventuellement leurs liens.


Les rapports personnalisés peuvent être exportés au format HTML, afin d’être éditables dans des logiciels de traitement de texte, dont Word et OpenOffice.


Chaînes de liaison

Les chaînes de liaison permettent de définir un groupe d’équipements ou de services, en précisant le lien logique «  ET » / « OU » qui existe entre leur disponibilité dans la chaîne applicative.

Exemple d’une chaîne de liaison

L’objectif est de fournir des rapports de disponibilité prenant en compte les applications basées sur plusieurs services (par ex : disponibilité globale d’une architecture 3 tiers composée de serveurs frontaux, de serveurs d’applications, de bases de données et d’infrastructures réseau), et en prenant en compte les mécanismes de redondances dans le calcul de la disponibilité.

En effet, il est fréquent d’avoir des architectures redondantes qui continuent à fonctionner parfaitement malgré la perte d’un équipement. Dans ce cas, il est logique que le taux de disponibilité globale ne soit pas affecté par la perte d’un équipement si celui-ci n’a pas d’impact sur la production informatique.